Kalivie

Objectifs et actions de l'association Kalivie 

Liens vers ACCUEIL

SAGA

RECONVERSION

CAMPUS SELS & POTASSE PUBLICATIONS
 

Sommaire

 

 

Donner un nouvel élan aux traditions

Parallèlement aux démarches entreprises pour la réalisation d'un campus muséologique, l'association Kalivie a pris l'initiative de relancer la tradition de la célébration festive de la Ste Barbe mise en sommeil depuis quelques années. L'an passé, avec ses partenaires des associations Rodolphe et Musée de la Régence (voir leurs coordonnées dans Nos liens), elle a organisé une soirée conviviale (repas, animation, projection de diapositives) à l'Ecomusée d'Alsace.

Cette année, avant que la fermeture définitive des mines ne rende plus difficile encore ce genre d'opération, Kalivie s'est imposé le défi d'un important risque financier en faisant appel à la troupe de théâtre d'Arenberg.

Elle a pris ce risque parce qu'elle a estimé que le moment était venu de franchir une étape décisive en organisant une Ste Barbe qui marquerait les esprits par son ampleur et permettrait de pérenniser l'un des symboles du patrimoine immatériel des mineurs et de constituer ainsi un lien supplémentaire entre le passé et l'avenir du bassin potassique.

Le programme de la journée du dimanche 2 décembre 2001 :

- A 10h, messe célébrée dans l'église de la cité minière de Graffenwald. L'animation musical y fut assurée par l'Harmonie des mines.

- A 11h15, défilé vers le carreau Joseph-Else. L'ancien vestiaire des mines, la "salle des pendus", a été ouverte au public qui a pu y découvrir les collections mises en place par les mineurs de Kalivie et apprécier le concert donné par la clique des pompiers.

- Dès 14h, expositions de photographies à la salle des fêtes Grassegert. Vers 13h, projection du montage "Quand tournaient les molettes" réalisé par René Hitter et financé par les MDPA. On peut s'en procurer une copie auprès de Kalivie pour 100F.

- Puis petit tour de chant des "Troubadours du Bassin potassique".

- Enfin, le clou de la journée, le spectacle "Arenberg" (durée : 2h30).

- En soirée, les acteurs, les organisateurs et une cinquantaine d'autres convives se sont retrouvés dans une ambiance particulièrement chaleureuse autour d'une choucroute qui a fait honneur à la gastronomie régionale.

 

La comédie musicale Arenberg

Il s'agit d'un spectacle musical de Vincent Handrey. Sous la forme de tableaux en chansons liées par une narration, cette fresque illustre l'histoire du charbon à travers la fosse d'Arenberg, mais et surtout la vie des mineurs en général.

Les personnages portent des noms évocateurs : Fleur de corons, l'Estamineur, l'abbé de Sainte-Barbe, Gueule noire, Marie de Czestokowa...

La troupe, rodée par les 16 précédentes représentations, a su faire vibrer la salle par le talent, l'enthousiasme et la sensibilité des chanteurs. Le récit du narrateur, un authentique ancien "gueule noire", a servi de fil rouge entre les différents tableaux valorisés par une mise en scène dynamique, une sono parfaitement équilibrée et de très esthétiques jeux de lumière. Chacun s'en est allé avec le sentiment d'avoir vécu un moment d'intense émotion et persuadé qu'on retrouvera sans doute bientôt ces interprètes sur des scènes plus prestigieuses.

La galerie de portraits

(tirée de la plaquette éditée par la troupe)

 

Quelques scènes du spectacle

 

 

 

 

Sommaire